La surveillance satellitaire au service de la sécurité maritime

A l’occasion de la rencontre hors du commun d’Armel Le Cléac’h avec la Marine Nationale et ces images exceptionnelles du Vendée Globe prises en pleine course autour du monde ! Voici un état rapide de l’utilisations des systèmes satellitaires au service de la sécurité maritime.


Pêche illégale

La protection des ressources marines est un enjeu majeur pour la France qui dispose de la seconde zone économique exclusive du monde. La légine australe est une ressource importante pour les pêcheurs de l’ile de La Réunion. Deuxième poisson le plus cher au monde il représente une ressource économique importante : 90M€ par an. Deuxième secteur d’exportation pour la Réunion, il emploie plus de 1000 personnes. Compte tenu de son prix de vente, ce poisson suscite une pêche illégale considérable.

La Direction des Affaires Maritimes (DAM) a donc mis en place des systèmes de contrôle et affrété un navire, l’OSIRIS.  La DAM utilise un moyen de surveillance satellitaire, fournit par CLS qui permet de distinguer par imagerie radar et suivi ARGOS les bateaux de pêche légaux des bateaux illégaux. Il peut ainsi orienter les navires de contrôle à bon escient pour un contrôle ou des arraisonnements efficaces. En l’espace de quelques années la pêche illégale dans cette région a été complètement éradiquée.

Traînée d’hydrocarbures sur le canal du Mozambique

Depuis 2013, une véritable autoroute maritime a vu le jour sur le canal du Mozambique, 700 millions de tonnes de pétrole transitent par ce canal chaque année. Les conséquences sur l’environnement en termes de pollution pétrolière sont désastreuses. Grâce à la station de réception d’images satellite radar haute résolution SEAS-OI, située sur l’Île de la Réunion, les analystes de CLS détectent les pollutions (la dernière en date mesurait 25 km). Ils identifient les pollueurs et préviennent les autorités de la Réunion en charge de la surveillance des pollutions qui peuvent ensuite intervenir sur zone.

Piraterie maritime

Si le nombre total d’actes de piraterie est en recul, les activités criminelles progressent dans certaines zones : prise d’otages, siphonage de la cargaison de pétroliers, pillages, etc. Depuis près de 30 ans, CLS développe une offre de matériel Argos de suivi discret de longue autonomie. Un matériel indécelable par des pirates qui monteraient à bord. Grâce à ce matériel, le commandant du navire et ses hommes de confiance peuvent déclencher discrètement des alertes intrusions ou demande d’assistance, reçues et relayées par les opérateurs du centre des opérations de CLS aux personnes compétentes.